Accueil Nos formations : deux approches théoriques
Ecole
thérapeutes
Formation
Déontologie
formation_a Gestalt et approche systémiqueNotre pratique clinique de psychothérapeutes s'appuie sur deux approches théoriques complémentaires : la Gestalt-thérapie et l'approche systémique. La Gestalt-thérapie est notre référence première. Notre pratique nous a incités à quitter le paradigme individualiste pour travailler dans un paradigme de champ ou de situation. Nous avons ainsi complété notre travail par l'approche systémique.

Ces deux approches, qui se démarquent de la psychanalyse dans les années 1950, sont toutes deux issues d'un même courant existentiel. La Gestalt-thérapie développe une attention à la «mise en forme» (c'est la traduction du mot allemand «Gestalt») que prend la relation, et l'approche systémique ouvre le travail thérapeutique en incluant la dynamique du couple, avec ses modes de communication ou ses impasses à la relation... <suite…>

Actualité
formation_b
Publications
formation_d
formation_e
Liens
Annuaire
Coordonnées

RETOUR

Gestalt et approche systémiqueLa Gestalt-thérapie prend ses racines dans la phénoménologie (Heidegger et Husserl) alors que la systémie va trouver ses appuis dans les théories de la communication ( P.Watzlawick et J. Haley ainsi que l'école de Palo Alto).

Pour ces deux approches, le thérapeute fait partie de la situation et du système présent avec le couple, ce qui rend le thérapeute impliqué dans la relation thérapeutique.
D'un point de vue théorique, la Gestalt-thérapie considère que toute fonction humaine peut être appréhendée comme un processus de contact avec son environnement. La psychopathologie qui en découle considère les altérations de contact, les pertes de capacité d'ajustement créateur, les dysfonctionnements de la conscience dans le contact avec soi et son environnement.
La méthode se centre sur l'analyse d'instant en instant du «contacter» et de la construction de sens pour contribuer à élargir la conscience que le patient a de son vécu.

La Gestalt-thérapie permet de «donner une forme» (c'est le sens du terme allemand «Gestalt») à ce qui se passe en nous, à la façon dont nous nous comportons dans les situations.
émique va permettre d'inclure le système en présence dans ces observations. Le même travail phénoménologique, ensuite expérientiel, puis de mise de sens pourra s'effectuer avec le couple comme organisme.

Le client, c'est le couple. C'est avec ce client, en présence du thérapeute, que le travail s'effectue dans une co-construction de la situation où vont se développer les modes de «contacter» dira la Gestalt-thérapie ou les modes d'organisation dira l'approche systémique, faisant apparaître par exemple, les hiérarchies, les mythes fondateurs ou les difficultés de frontières dans le fonctionnement du couple.

La Gestalt-thérapie de champ et la systémie de la deuxième génération présentent à nos yeux une cohérence qui offre aux thérapeutes des leviers thérapeutiques pertinents et qui respectent nos principes fondamentaux comme la singularité de chaque couple/patient.
Parmi d'autres principes, nous considérons que toute vérité est relative et donc circonstancielle. Le thérapeute faisant partie de la situation thérapeutique, ceci aura comme conséquence immédiate, qu'il ne peut séjourner dans une position de «sujet supposé savoir».
De ce fait nous nous situons aujourd'hui dans les mouvements constructionnistes et structuraux, reconnaissant la singularité de chaque système, l'absence d'un modèle idéal pré-construit pour les couples ou la thérapie, et la nécessaire implication du thérapeute dans le maintenant de la situation.